Les agrumes en huiles essentielles : elles ont tout bon

Les agrumes : leur parfum familier séduit et leurs saveurs subtiles s’utilisent même en cuisine. Mais ce n’est pas tout : les huiles essentielles d’agrumes sont idéales quand on débute en aromathérapie

agrumes c plaisirsante.ca

© plaisirsante.ca

L’aromathérapie fait grand usage des agrumes ; elle en utilise les zestes, les fruits en formation, les feuilles et les fleurs sous la forme d’huiles essentielles.

Essence de zestes : à diffuser et en interne

On les obtient par pression mécanique de zestes. Elles sont excellentes en diffusion dans l’atmosphère pour leurs propriétés assainissantes et leur action sur le psychisme.

Bergamote, mandarine, orange, pamplemousse: quels agrumes pour quels effets ?

  • La bergamote, au parfum très fin, est antistress et calme l’anxiété. C’est aussi le cas de la mandarine ou de l’orange à la senteur sucrée, qui « convient bien aux chambres d’enfants, tout comme le pamplemousse, plus assainissant et aux effets tonifiants plus doux que ceux du citron », souligne Fabienne Millet pharmacienne spécialisée en aromathérapie.
  • Une diffusion de dix minutes, deux fois par jour, est suffisante ou quelques minutes toutes les heures. Pour les enfants, s’en tenir à quelques minutes avant le coucher.
  • Selon une étude, l’odeur du pamplemousse aurait par ailleurs un effet coupe-faim.
  • Comme les autres essences d’agrumes, le citron est en effet efficace contre les nausées, les troubles hépato-digestifs (à éviter si l’on a des calculs biliaires ou si l’on est enceinte). La dose : 1 goutte, trois fois par jour, sur un sucre ou dans une cuillerée de miel, éventuellement avec 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée.
  • Huile essentielle de néroli : antistress de luxe
    C’est une HE au parfum exquis et d’un prix grand luxe ; il faut une tonne des fleurs fraîches et l’oranger amer pour obtenir 1 kilo d’HE. Elle a un effet antidéprime en olfaction (on respire le flacon) ou en application diluée sur la peau.

Les huiles essentielles : à utiliser avec précaution

Les huiles essentielles d’agrumes (obtenues, elles, par distillation des zestes) sont très irritantes, on ne les applique pas sur la peau.

agrumes c

© conseildessages.free.fr

Les essences sont également photosensibilisantes, explique la pharmacienne. Pour un usage thérapeutique, préférer en été une HE de citron zeste distillé, non photosensibilisante (Florame).

HE de petits grains : sur la peau et en diffusion
On les obtient en distillant des feuilles d’agrumes et leurs jeunes fruits (d’où le nom de petit grain). Le plus employé est le petit grain bigarade tiré de l’oranger amer, aux propriétés très apaisantes, bactéricides et cicatrisantes. Il s’utilise dilué pour relaxer ou pour préparer au sommeil à raison de quelques gouttes au creux des poignets, du coude ou du plexus. Pour un adulte, verser 5 ml d’HE dans un flacon de 50 ml et compléter avec une huile très fluide de macadamia ou de pépins de raisin. On peut aussi le diffuser pour une atmosphère apaisante. Les petits grains de clémentine et de mandarine produits en Corse3 sont très riches en anthranylate de méthyle, un composé azoté aux effets très sédatifs et légèrement euphorisants.

Source :

  • Magazine Marie-France

Voir également notre article sur les huiles essentielles pour soigner les enfants parut le 09/10/2013

Cet article a été rédigé dans la catégorie Maman.
Si vous le souhaitez, mettez le en favori permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ 9 = 15

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>