Comment avoir de beaux cheveux

Voici 10 choses à ne JAMAIS faire avec vos cheveux

cheveux

© closermag.fr

On ne choisit pas son shampoing d’après l’état de ses longueurs, mais selon celui de son cuir chevelu, garant de la santé des cheveux. En cas de racines grasses et pointes sèches, on mise donc sur une formule purifiante. Les longueurs, elles, sont traitées par l’après-shampoing.

On napplique pas son shampoing sur toute la chevelure, uniquement sur le crâne. Sinon ? Ça finit par décaper les longueurs. La bonne méthode : tracer des raies approximatives au peigne, avant de masser avec une petite noisette de produit. Et, en cas de longueurs très abîmées, on n’hésite pas à les protéger au préalable avec de l’huile.

On ne dépose jamais son masque ou son après-shampoing aux racines, sinon gare à l’effet gras. On réserve ces soins nutritifs aux pointes et mi-longueurs. Et si on veut absolument traiter son cuir chevelu, on choisit un soin spécifique adapté à sa nature.

On ne prolonge pas la pause de son masque au-delà du temps indiqué sur le produit. Sinon la formule sèche, déshydrate la fibre et se rince moins bien. Si on veut garder son soin longtemps pour plus de réparation, on mise sur une huile qui, elle, ne se dénature pas.

On ne met pas son huile sur cheveux mouillés. L’eau fait barrage et empêche les actifs d’atteindre la fibre. La technique : masser le produit sur les mèches sèches entre le pouce et l’index pour bien les imprégner.

On évite de frotter ses cheveux trop énergiquement dans sa serviette (ça use la fibre) ou de les démêler énergiquement au peigne fin quand ils sont mouillés (ça les casse). Sachez qu’ils sont aussi fragiles qu’un foulard en soie (si, si), surtout mouillés.

On n’oublie pas de laver sa brosse de temps en temps pour éliminer pollution, poussière et sébum, qui plombent la crinière. On retire à l’aide d’un peigne les cheveux restés dans les poils, on plonge la brosse 20 min dans un bol d’eau avec une goutte de vinaigre blanc, puis on laisse sécher à l’air libre sur une serviette.

On ne dégaine pas son sèche-cheveux juste après le rinçage. Sinon, on risque de cramer son patrimoine en utilisant la température maximum pour aller plus vite. On prend plutôt deux minutes pour absorber l’humidité avec une serviette.

Pas de couleur ni de lissage forcené si on a les cheveux très abîmés. En attendant qu’ils aient repris du poil de la bête, on mise plutôt sur une colo végétale et on se fait une queue-de-cheval ou un bun, en se contentant de lisser (mollo !) des races jusqu’à l’attache, pour épargner les longueurs.

Pour ne pas aplatir les racines, on évite de porter un bonnet ou un chapeau sur ses cheveux détachés. La parade : réalise d’abord un petit chignon et laque. Ensuite, il suffit d’un coup de brosse pour retrouver de l’amplitude.

Source : Magazine Glamour

Cet article a été rédigé dans la catégorie Beauté.
Si vous le souhaitez, mettez le en favori permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


2 + = 10

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>