Solutia Strasbourg Sud

Solutia Strasbourg Sud participe au teste Toshiba des services en ligne pour les seniors

Le constructeur expérimente un service de télévision connectée dédié aux personnes âgées

« La télévision va devenir le média sur lequel l’usager trouvera tous les services dont il a besoin, dont la santé », explique Philippe Delahaye, Président de Toshiba Systems France. Depuis près d’un an et pour six mois encore, le constructeur japonais teste, avec l’appui du Conseil Général du Bas-Rhin, un service baptisé Déméter et destiné au maintien à domicile des personnes âgées dépendantes.

sundaymorning

© sundaymorning

Le dispositif mis en place implique une surveillance informatique à distance. Mais pour ne pas effrayer les personnes concernées, l’appareil principal est la télévision, connectée à Internet. «L’appareillage complet coûte environ 6.000 euros, soit deux mois de loyer dans une maison de retraite médicalisée», explique Philippe Bell, directeur général de Toshiba-Cebea, une filiale de Toshiba dédiée aux services. Cela comprend la télévision et les équipements de domotique, dont un détecteur de fumée, un bracelet alarme en cas de chute et les appareillages adaptés à une pathologie (tensiomètre, contrôle de diabète…). Ensuite, le service coûte 200 euros par mois, y compris l’accès à Internet.

«Cela permet au personnel médical d’effectuer des contrôles à distance, mais aussi au patient d’entrer facilement en contact avec les membres de sa famille, grâce à un système de vidéoconférence sur la télé», ajoute Philippe Bell. Le personnel médical et le senior peuvent aussi communiquer par mail, grâce à un stylo électronique. Il suffit d’écrire sur une simple feuille, le texte est automatiquement saisi et l’e-mail envoyé dès que le stylo est reposé sur sa base. Des formulaires à l’attention des infirmières et médecins ont aussi été développés: il suffit de cocher les bonnes cases avec le stylo électronique et ils sont ajoutés au dossier médical. Cela permet aussi d’assurer le suivi des prises de médicaments, des repas… «Nous avions remarqué que le personnel de santé n’était pas à l’aise avec un clavier, d’où l’idée du stylo électronique, souligne Philippe Bell. Nous travaillons aussi à développer un système de reconnaissance vocale.»

Pour Toshiba, l’objectif est de développer ce service au niveau national, mais aussi dans d’autres pays. Le Japon est attentif à l’expérience alsacienne. Au-delà des enjeux sociétaux liés au vieillissement de la population, c’est un nouveau modèle économique qui se dessine. Ce type de service devrait permettre au fabricant de dégager des revenus récurrents, par le biais des abonnements.

image Le figaro

© Le figaro.fr

«L’essor de la télé connectée passe par le développement de services de proximité», ajoute Philippe Delahaye. La plupart des téléviseurs vendus aujourd’hui par Toshiba sont connectables à Internet, or les consommateurs n’utilisent pas toujours cette fonction. En amenant les personnes âgées à cette technologie, Toshiba vise non seulement cette population, mais aussi tous ceux qui les entourent: personnel soignant, enfants et petits-enfants.

Le dispositif d’expérimentation de solution de lien social mis en oeuvre par le Conseil Général du Bas Rhin est un projet innovant.

Le bénéficiaire de l’aide s’engage à s’abonner à la solution sélectionnée dans le cadre de cette expérimentation pour une durée de 2 ans, possibilité étant  laissée  de se désengager par résiliation du contrat à l’issue des 6 premiers mois.

L’aide financière du Conseil Général sera limitée à la prise en charge des 6 premiers mois d’abonnements. Cette intervention, spécifique au dispositif expérimental  » maintien à domicile « est attribuée à ce titre.

Peuvent candidater :

les personnes de plus de 60 ans, domiciliées dans le Bas Rhin et vivant à domicile ou en résidence non médicalisée. Les bénéficiaires doivent impérativement disposer d’un accès internet.

Si vous êtes intéressé :

Faites part de votre intérêt pour cette opération en retournant le coupon réponse au Conseil Général du Bas-Rhin.

Solutia Strasbourg Sud vous présentera son offre de solution et ses conditions commerciales. Cela ne vous engage à rien.

Si vous êtes retenu pour être usager testeur le Conseil Général vous adresse un courrier. Vous pourrez alors signer le contrat ou l’engagement commercial. Le versement de la subvention interviendra à réception du contrat d’engagement commercial signé avec le prestataire

Contactez :

Solutia Strasbourg Sud

46, Faubourg de Pierre

67000 Strasbourg

03.90.40.63.56

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


8 + 8 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>